> >Mouillage> Comment bien amarrer son bateau ?

Comment bien amarrer son bateau ?

Guide amarrage

Bien amarrer son bateau est une étape délicate et indispensable. Un bon amarrage répond à des critères spécifiques : sécurité, longévité, praticité et surtout sérénité. Ce guide va vous présenter différents conseils et aborder différents points pour vous permettre d'amarrer votre bateau aisément.

CE DONT VOUS AUREZ BESOIN :

Pare-battages :

Les pare-battages permettent d'amortir et de protéger votre bateau lors de l'accostage ou à quai. Quelle que soit sa taille, le nombre minimum de pare-battages à avoir pour un bateau est de 6. À titre d'exemple, ils doivent être disposés tous les 2,5 mètres sur un bateau moteur de 8 mètres, sur un voilier, ils seront plutot disposés vers le centre du bateau qui est l'endroit le plus large. La hauteur de votre pare-battage doit être égale au 2/3 de la hauteur du franc-bord, c'est à dire la distance verticale entre la ligne de flottaison et le pont. Selon la forme de la coque de votre bateau, nous vous recommandons de les positionner au niveau du liston.

Il faut également noter que suivant le type d'amarrage, il y a la possibilité d'ajouter une défense de poupe ou une défense de proue afin d'absorber les chocs lors de l'amarrage. A savoir qu'un bateau qui est bien protégé est un gage de bon voisinage !

Pare Battage
Pare Battage
Chaussettes Pare Battage
Chaussettes Pare Battage
Cordage pare battage
Cordage pare battage
Défenses de ponton
Défenses de ponton
Nettoyant pour pneumatiques
Nettoyant pour pneumatiques

Pour amarrer correctement son bateau, il est obligatoire de disposer de 2 amarres. Ces dernières doivent mesurer au minimum 4 mètres. Le jeu restant servira a régler la distance entre le bateau et le quai. Vous pouvez également posséder 2 amarres supplémentaires qui vont venir équilibrer votre bateau lors de l'amarrage. La distance avec le quai devra être comprise entre 1,50 mètres et 2 mètres afin d'éviter les chocs avec le quai. Enfin, lorsque vous êtes à bord, une distance d'1 mètre avec le quai est suffisante afin de faciliter la descente. Si vous disposez d'une passerelle pour monter à bord, adaptez la distance à la longueur de celle-ci. 

Amortisseurs d'amarrage :

En caoutchouc, acier galvanisé ou acier inoxydable, leur fonctionnement reste le même : amortir les déplacements de votre bateau lors de vents forts. Chacun a ses avantages et ses inconvénients :

o Amortisseurs en caoutchouc

- Avantages : Silencieux, léger, aucun risque d'abimer le bateau en cas de percutement.

- Inconvénients : Faible durée de vie, résistance moyenne, coût plus élevé. 

o Ressorts en acier galvanisé :

- Avantages : Résistance, durée de vie, faible coût.

- Inconvénients : S'oxyde rapidement, peu esthétique, lourd, devient très bruyant avec le temps.

o Ressorts en acier inoxydable :

- AvantagesRésistance, durée de vie, esthétique, ne bouge pas dans le temps (s'ils deviennent bruyant, pulvérisez-les de lubrifiant). 

- Inconvénients : Lourd, couteux.

o Ressorts silencieux :

- Avantages : Silencieux, résistance, durée de vie. 

- Inconvénients : Lourd, couteux.

Amortisseur en caoutchouc

Amortisseur en caoutchouc

Ressort en acier galvanisé
Ressort en acier galvanisé
Ressort en acier inoxydable
Ressort en acier inoxydable
Ressort silencieux
Ressort silencieux
Pack complet amarrage sécurisé
Pack complet amarrage sécurisé

Comment choisir ses ressorts :

Taille du bateauLongueur du ressortDiamètre du ressortTaille du cordageTaille des manilles x2
5m ou <1 000 kg 265-280mm 45-50mm 10mm x 4m 8mm
7m ou <2 000 kg 290-315mm 55-60mm 12mm x 4m 10mm
9m ou <3 500 kg 335-420mm 65-70mm 16mm x 4m 12mm
11m ou <7 000 kg 405-430mm 80-90mm 18mm x 4m 14mm
13m ou <10 000 kg 370-380mm 100-120mm 20mm x 5m 16mm

LES TYPES D'AMARRAGE :

Amarrage "cul à quai" :

La règle veut qu’avec la présence d’une pendille on s’amarre « cul à quai ». Il faut alors passer un bout de la pendille dans un maillon de la chaîne pour l’amarrer sur un taquet, à l’avant du bateau. La tension de la pendille doit alors être ajustée de façon à ce que l’on ne tape pas le quai suivant les mouvements du bateau, mais il faut également être assez proche du quai pour pouvoir descendre. L’arrière du bateau est quant à lui retenu par des aussières capelées sur des taquets.

Amarrage "cul à quai"

Amarrage par l'avant :

Pour amarrer par l’avant du bateau il faut procéder de la même façon. Passez un bout de la pendille dans un maillon de la chaine et l’amarrer sur un taquet du bateau, ici l’arrière. Vous pouvez alors amarrer la pendille sur un autre taquet arrière afin de centrer le bateau.

Amarrage par l'avant

Amarrage "bord à quai" :

Les gardes montantes avant et arrières se croisent afin d'être fixées sur le quai afin d'empêcher respectivement le bateau d'avancer mais aussi de culer. Les pointes avant et arrière sont également rattachées au quai sans se croiser afin de régler la distance du bateau avec le quai. Enfin, le traversier vient coller le bateau parallèlement au quai afin d'embarquer plus facilement.

Amarrage "bord à quai"

Les nœuds d'amarrage :

Le nœud de taquet: indispensable à bord, il doit être parfaitement réalisé afin de tenir le bateau evidement mais aussi car il doit pouvoir être larger très facilement et rapidement. Il permet de fixer une corde sur un taquet tout en permettant de le défaire facilement. Il se compose par un tour mort autour du taquet puis continue avec un huit et se termine par une demi-clé inversée.

Noeud de taquet Noeud de taquet Noeud de taquet Noeud de taquet

Le nœud de cabestan: appelé aussi deux demi-clefs à capeler puisqu'il se compose de deux demi-clefs, une dans un sens et la seconde dans le sens inverse autour de l'objet auquel on s'amarre. Il est possible de renforcer ce nœud en ajoutant un tour mort entre les deux demi-clefs. Ce noeud peut vous permettre de vous amarrer sur un anneau.

Noeud de cabestan

Noeud de cabestan Noeud de cabestan Noeud de cabestan

 

Apprendre les noeuds

Si vous souhaitez apprendre les noeuds marins, nous vous conseillons ce livre :

LE COFFRET DES NŒUDS MARINS - EDITION VAGNON

13.95€

 J'achète 

  •  
  •  
  • Les amortisseurs de mouillage en caoutchouc ou les ressorts en acier vont permettre de limiter les à-coups causés par la houle et l'usure des cordages. Ces amortisseurs de mouillage peuvent être sécurisé par l'ajout d'une chaîne ou d'une sangle afin d'assurer une liaison en cas de rupture de l'amortisseur de mouillage;

       

  • Pensez à protéger vos amarres avec des sur-gainages en textile ou en cuir pour éviter leur abrasion et ainsi rallonger leur durée de vie. Enfin, nous vous recommandons d'assurer le serrage de vos manilles par l'ajout d'un fil de fer.

Maintenant vous disposez de toutes les informations pour réussir votre amarrage. Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter notre guide : Bien choisir ses amarres.


Prévenez-moi ! Offres & avantages