> Guides et conseils>Annexes et moteurs> Fonctionnement et anatomie du moteur

Fonctionnement et anatomie du moteur

Fonctionnement et anatomie du moteur

L’ÉQUIPEMENT DU MOTEUR

MOTEUR, ÇA TOURNE, ACTION

Pièce principale de votre embarcation, l'utilisation de votre moteur dépend de plusieurs systèmes internes assurant son bon fonctionnement ainsi que de périphériques et accessoires qui nécessitent votre vigilance accrue. 

L'ESSENTIEL :

Le moteur est une mécanique plus ou moins complexe soumis à de nombreuses contraintes dont la plus importante est certainement l’eau, qu'elle soit salée ou douce. Pour naviguer en toute sécurité vous devez prendre soin de votre moteur en renouvelant les pièces d’usure périodique. Le moteur conditionne en grande partie les performances du bateau. La moindre défaillance technique engendre des conséquences plus ou moins graves : au mieux, le moteur ne fonctionne pas correctement et au pire il ne fonctionne plus. On distingue plusieurs types de pièces et accessoires qui seront présentés ici en fonction de leur affectation : Le démarrage, le fonctionnement, la sécurité, l’entretien et la manipulation.

DEMARRAGE DU MOTEUR :

  • Les bougies conditionnent l’allumage de votre moteur. Elles doivent être en excellent état, des bougies abimées sont synonymes de problèmes moteur. Un brossage des bougies peut résoudre un problème de démarrage mais il vaut mieux les changer.

Tout savoir sur le guide de compatibilité bougies NGK.

  • Le coupe-circuit est indispensable à bord, il permet d’empêcher un démarrage lorsqu’il n’est pas en place mais sécurise également la navigation en arrêtant le fonctionnement du moteur en cas de chute (d’où l’importance de l’avoir constamment au poignet)

MOTEUR ET FONCTIONNEMENT : 

Une essence de qualité sans impuretés, sans eau permet un fonctionnement optimal de votre moteur, c’est pourquoi un filtre est indispensable. 

  • Le filtre à carburant, essence ou diesel (gasoil) permet d'éliminer les impuretés en suspension dans le carburant provenant du réservoir (carburant) ou de la tuyauterie d'alimentation. Il assure la longévité du moteur et le maintient de ses performances en le protégeant de l'encrassement. Il est généralement toujours présent dans un moteur hors-bord sous la forme d'un filtre en ligne.

Consultez notre guide "Comment et quand changer le filtre à carburant".

  • Le filtre à air garantit un afflux d'air propre pour alimenter la combustion du moteur. Celle-ci doit se produire dans les meilleures conditions et en excluant toutes poussières transportées par l'air, afin de limiter leur carbonisation puis l'encrassement du moteur ou sa dégradation si celles ci sont abrasives. 
  • Le filtre séparateur ou décanteur vient se connecter sur votre alimentation carburant comme sécurité supplémentaire : il permet de séparer l’eau de l’essence et bloque les impuretés qui peuvent se trouver dans votre réservoir. Avec les changements de température, de la condensation se forme dans votre réservoir et, de part sa densité plus élevée, va se loger sous le carburant. Sans filtre, l'aspiration du combustible se faisant par le fond du réservoir, l'eau passe la première et va simplement casser votre pompe à injection.

Vous souhaitez faire des réparations ? Consultez notre guide "Comment et quand changer le filtre séparateur". 

  • L'huile moteur est minérale, semi-synthétique ou 100% synthétique. Que votre moteur soit autolub (=mélange automatique) ou non, l’utilisation d’une huile de qualité et adaptée à votre moteur est indispensable à son bon fonctionnement. Limitant la friction mécanique et évacuant la chaleur qui en découle, elle nettoie, inhibe la corrosion, améliore l'étanchéité de façon à ce que les pièces du moteur fonctionnent de manière optimale.
  • L'huile d'embase est conçue pour préserver l'arbre de transmission et le boîtier d'hélice de votre moteur des dégradations causées par la friction et la corrosion. Elle assure aussi une utilisation plus silencieuse et prévient l'apparition de mousse lorsque le moteur est en marche. 
  • Les filtres à huile garantissent l'épuration des particules de métal produites par la friction qui sont retenues par l'huile circulant dans le système. Ainsi les plus grosses sont filtrées quand les plus fines se déposent dans le carter à huile sous forme de boues pour éviter l'encrassement du moteur et assurer sa longévité.
Consultez notre guide "Bien choisir ses huiles & son filtre".
  • La turbine de pompe à eau est une des composantes du circuit de refroidissement de votre moteur, qu’il soit hors-bord ou in-bord. Située dans l’embase de ce dernier, elle est entraînée par l’arbre de transmission pour faire remonter l’eau jusqu’au moteur afin de le refroidir. Après une longue période non utilisation ou d'utilisation intensive, celle-ci respectivement sèche et se durcisse au fur et à mesure, ce qui nuit fortement à son efficacité et peut entraîner une surchauffe du moteur puis son dysfonctionnement.

Consultez notre guide "Comment et quand changer son thermostat et sa turbine de refroidissement".

  • Le thermostat est un autre composant essentiel du circuit de refroidissement de votre moteur. Il témoigne de la température interne de votre moteur et constitue un bon marqueur pour relever une défaillance éventuelle de la pompe à eau ou des prises d'eau sur l'embase. Situé généralement dans la cavité du moteur, il est directement en contact avec le liquide de refroidissement, généralement de l'eau salée ou douce et s'encrasse de ce fait très vite.

Consultez notre guide "Comment et quand changer son thermostat et sa turbine de refroidissement".

  • Le réservoir (ou nourrice si transportable) permet le stockage de votre carburant. Il est important de vérifier et entretenir le réservoir ainsi que le circuit d’alimentation en carburant : durite + poire + raccord. Des craquelures sur le tuyau, une poire dure, ou une fuite au niveau du raccord doit être immédiatement corrigée en remplaçant la pièce sous risques de fuites de carburant dans le bateau.

Accédez à notre sélection de réservoirs et alimentations.

  • Les ailettes de moteur hors-bords (ou flaps) permettent de corriger l’assiette du bateau par un déjaugeage plus rapide et donc une diminution de la consommation.
Observez notre sélection d'ailettes


SECURISER SON MOTEUR

Les anodes sacrificielles protège contre la corrosion les pièces métalliques de votre moteur immergées ou exposées à l'eau. De moindre densité, elles subissent avant votre moteur le phénomène d'électrolyse affaiblissant graduellement la structure et la résistance des pièces métalliques.

Consultez notre guide "Comment choisir et entretenir une anode".
  • La chaise moteur permet de fixer votre moteur sur votre bateau et d'ajuster sa position ou de le sortir de l'eau le cas échéant.

Pour accéder à notre sélection de chaises moteur, cliquez ici.

  • L’utilisation d’un câble de sécurité est indispensable pour sécuriser votre moteur sur sa chaise afin d'éviter tous mouvements improptus et chutes.
  • L’utilisation d’un antivol s’avère utile pour éviter toute mauvaise surprise.

MANIPULER SON MOTEUR

L’utilisation d’une extension de barre franche vous permettra de naviguer plus confortablement en répartissant mieux le poids transporté sur votre annexe.

  • Le harnais de levage et le bossoir facilitent la maintenance des petits moteurs, il devient plus facile de relever et mettre à l’eau son moteur.

Consultez notre sélection de harnais et bossoirs.

  • En outre afin de transporter de façon stable et sécurisée votre moteur vous pouvez utiliser un chariot de transport adapté aux dimensions et poids de votre appareil.

EQUIPEMENTS COMPLEMENTAIRES

Nettoyant carburateur, nettoyant circuit, conservateur d’essence, lubrifiants sont autant de produits permettant de maintenir votre moteur en bon état de fonctionnement.

 

Procédez avec l’aide d’une check-list pour assurer la maintenance de votre moteur et naviguer sans pannes. Vérifiez l’efficacité de votre coupe circuit sous peine de ne pas pouvoir démarrer.