> >Sécurité> Prévenir et faire face à une voie d'eau

Prévenir et faire face à une voie d'eau

Prévenir et faire face à une voie d'eau!

 

L’envahissement du bateau par l’eau est une avarie grave aux conséquences souvent désastreuses pour la stabilité du navire,sa flottabilité, le fonctionnement du moteur…

Les causes sont très diverses : vague déferlante par mer de l’arrière, paquets de mer par des hublots non fermés,trou dans la coque, rupture de l’étanchéité des passe-coques du loch, du sondeur, des vannes, remontée d’eau par les évacuations de l’évier ou des WC...

Il ne faut jamais négliger unevoie d’eau. Placée à 30 cm sous la flottaison, une vanne d’évacuation des toilettes de 50 mm de diamètre a un débit de 120 litres par minute.

 

Prévenir les voies d'eau

Assurer une veille permanente pour éviter les risques d’abordage,de collision et d’échouage violent.

Arrimer les objets lourds avec des sandows ou des sangles.

Fermer les hublots et les capots de pont à la mer.

Renforcer leurs systèmes de fermeture avec des tapes en bois par mauvais temps.

Ne tolérer pas d’eau dans les fonds en utilisant des pompes de cales.

Boucher les infiltrations.

Contrôler l’état de tous les tuyaux et colliers.

Entretenir le presse-étoupe.

Poser des crépines à l’extrémité des tuyaux d’aspiration des pompes.

Entretenir les pompes, vérifier leur bon fonctionnement régulièrement.

Prévoir des accès faciles derrière les cloisons.

Fermer les vannes qui ne sont pas en service.

Accrocher une pinoche en bois à côtéde chaque passe coque et vanne, d’un diamètre adapté.

Positionner la batterie d’alimentation de la VHF très au-dessus de la ligne de flottaison pour éviter qu’elle ne soit noyée, cela vous permettra de donner l’alerte si besoin est.

 

Lutter contre les voies d'eau

La voie d’eau nécessite la mise en oeuvrede moyens d’épuisement puissants : seaux, pompes à fort débit.

Lancer toutes les pompes du bord pour évacuer le maximum d’eau.

Lancer le moteur pour pouvoir utiliser la pompe de cale.

Localiser la voie d’eau.

Goûter l’eau :

• douce : c’est un réservoir crevé, une accumulation d’eau de condensation ou de pluie

• chaude : une durite du circuit de refroidissement du moteur est percée

• salée : la mer entre dans le bateau.

Remonter la fuite en la suivant à la main.

Vérifier chaque vanne, tuyaux et passe coque.

Aveugler la voie d’eau par l’intérieur avec tout ce que vous avez sous la main : paillet, pinoche, coussin, matelas.

Poser une planche dessus pour assurer la rigidité de l’ensemble.

Colmater la brèche par l’extérieur en utilisant une voile ou un prélart.

Boucher le trou si cela est possible avec un matériau polymérisant pour limiter la voie d’eau le temps de rallier le port le plus proche.

 

Téléchargez le guide "Les conseils des sauveteurs en mer: LES VOIES D'EAU"