> >Annexes et moteurs> Choisir son hélice de moteur

Choisir son hélice de moteur

 

 

 

Assurant la propulsion de votre bateau, l’hélice permet de transformer la puissance du moteur à l’élément liquide. Que ce soit sur un bateau à moteur ou sur voilier, c’est une pièce très importante qu’il faut choisir avec soin. Face à un large éventail et des données techniques parfois déroutantes, voici nos conseils pour bien choisir son hélice. 

 

Le choix d’une hélice est conditionné par le régime moteur, mais également en fonction de votre bateau ou de votre programme de navigation.

 

Le diamètre d’une hélice


 

Généralement exprimée en pouce, il faut tracer un cercle autour des pales ou mesurer deux fois la distance entre le centre du moyeu et l’extrémité d’une pale pour connaitre cette dimension.

Plus le diamètre de votre hélice est grand, plus le moteur est sollicité pour mettre l'hélice en mouvement.

C’est le premier chiffre dans la désignation. Par exemple une hélice de 14 x 21 à un diamètre de 14 pouces et un pas de 21 pouces.

 

Le pas

 

 

C'est la distance parcourue par l'hélice pour faire un tour complet sur elle-même. Le pas de l'hélice est l'élément le plus important pour atteindre la plage de régime maximum recommandée par un constructeur. Un petit pas rend les démarrages plus nerveux (conseillé pour la pratique des sports tractés) mais le bateau ne pourra jamais atteindre sa vitesse maximal alors qu’un pas trop long demandera trop de puissance et empêchera le moteur d’accélérer. En général pour 1 pouce de pas en plus , on perdra 300 trs/minute et à l' inverse , pour 1 pouce de pas en moins , on gagnera 300 trs/minute.

 

Le nombre de pale

L’hélice à 3 pales et la plus utilisée car elle offre un bon compromis entre confort et performance. En effet, sur un voilier naviguant à faible vitesse, 2 pales sont largement acceptables. Pour un bateau moteur tirant un skieur, 4 pales sont recommandées (plus d’adhérence à bas régime).

Le rake (inclinaison des pales)


 

Des angles de pales plus importants réduisent le tourbillon produit par l'hélice, aident au soulagement de la poupe du bateau et améliorent la performance globale.

 

Inox ou aluminium

La majorité des hélices de moteur inférieur à 100cv sont en aluminium. Elles sont plus économiques (3 à 4 fois moins chers que celles en inox) et moins solides (ce qui paradoxalement est un avantage car en cas de choc, elles vont casser avant que toute l’embase ne soit détruite).

 

Le moyeu

 

 

 

C'est la partie cylindrique sur laquelle sont fixées les pales de l'hélice.

Généralement c'est sur le moyeu que sont indiqués les dimensions de votre hélice.

Les hélices turning point permettent de dissocier le moyeu de l'hélice et ainsi vous ne changez que la pièce défectueuse. Par exemple en cas de démoyeutage (c'est-à-dire que le moyeu ne transfère plus la puissance à l'hélice), vous ne changerez que le moyeu au lieu de tout changer.

 

 

 

Le remplacement d'une hélice est très simple, voici les étapes à suivre :

 

Hélice de moteur hors-bord.

 

A l’aide d’une pince, redressez la goupille fendue et retirez là.

 

Dévissez le boulon puis sortir l’hélice.

 

 Appliquez de la graisse marine sur le moyeu.

 

 Remettre en place l’hélice, la rondelle, vissez le boulon puis insérer la goupille fendue en n’oubliant pas de replier ses extrémités.

 

Choisissez votre hélice :

-        Hélice moteur 6 à 20cv

-        Hélice moteur 9.9 à 35cv

-        Hélice moteur 9.9 à 35cv (Compatible moteurs Evinrude, Johnson, Suzuki)

-        Hélice moteur 25 à 75cv

-        Hélice moteur 40 à 150 cv

-        Hélice moteur 90 à 300cv

-        Moyeu