> Guides et conseils>Annexes et moteurs> Bien choisir ses huiles et son filtre

Bien choisir ses huiles et son filtre

BIEN CHOISIR SES HUILES ET SON FILTRE

L'action lubrifiante de l'huile limite la friction entre les pièces pendant l'activité du moteur et de ce fait l'accumulation d'impuretés abrasives en étant issues : elle assure ainsi la longévité de votre moteur. Autrement, encrassé par les résidus collés à ses pièces fragilisées, respectivement votre moteur et votre arbre de transmission connaitront une forte augmentation de la consommation de carburant et une baisse de performance progressive. L'huile limite aussi la chauffe, préserve le jeu entre pièces dans les limites de leur tolérance et évite au dioxygène résultant de la combustion d'oxyder et corroder les pièces du moteur : à haute température, les métaux y sont plus sensibles. L'huile, lorsqu'elle est injectée et à température de fonctionnement, fait plusieurs fois le tour du moteur par minute : ainsi la viscosité est un élément clé lors du choix de l'huile la plus appropriée à votre moteur. Vous trouverez ci-dessous un guide généraliste revenant sur l'huile moteur, les filtres à l'huiles et l'huile d'embase

L'HUILE MOTEUR ET SON FILTRE

LE CHOIX DE L’HUILE

Il vous suffit de vérifier sur le carnet d’entretien de votre bateau, la viscosité de l’huile et les normes et spécifications exigées par le constructeur. Si vous n’avez pas le carnet d’entretien, Orangemarine vous conseille de prendre contact avec un professionnel de la marque du moteur (Yamaha, Johnson,...)

Découvrez notre sélection d'huiles.

LA VISCOSITE DE L’HUILE MOTEUR

La viscosité est une mesure de résistance à l'écoulement d'un fluide. La viscosité d'une huile moteur s'exprime par 2 grades : Un grade à froid et un grade à chaud. Le grade à froid se situe avant la lettre W sur la bouteille. Le grade à chaud se situe après la lettre W sur la bouteille.

Le 1er grade traduit la viscosité dynamique à froid, c’est-à-dire la capacité à démarrer le moteur et à amorcer la pompe à huile :

  • 0W : env. -30°C
  • 5W : env. -25°C
  • 10W : env. -20°C
  • 15W : env. -15°C

Le 2ème grade traduit la viscosité cinématique à chaud (100°C et 150°C sous cisaillement) : 20, 30, 40, 50, 60.
 Plus le nombre est élevé, plus épais sera le film d'huile. Il favorise la protection et l'étanchéité. 
Plus le nombre est bas, meilleure sera la réduction de frottement. Il favorise les économies de carburant. 

FILTRE A HUILE

Composé d'une membrane filtrante en fibres, d'une enveloppe métallique protectrice et de son joint d'étanchéité, il retient en fonction du diamètre de ses pores (exprimé en µ) les impuretés et particules présentes dans l'huile moteur, afin d'en réduire l'usure de ce dernier. La partie métallique est généralement aimantée afin de bloquer les limailles circulant dans le système. Il convient de changer de filtre à huile à chaque vidange pour éviter de polluer la nouvelle huile avec l'ancienne encore présente dans ses fibres.

Découvrez notre sélection de filtres à huile.

L’ENTRETIEN

  • Régulièrement : Vérifier le niveau d’huile.
  • Chaque année : nettoyer et éventuellement changer le filtre à air.
  • Chaque année : changer le filtre à huile.
  • Chaque année :  vidanger l'huile sauf pour la première après rodage (au bout de 20H d'utilisation environ) puis toutes les 100H. Il est préférable de le faire en début de saison pour éviter que l'huile ait le temps de s'oxyder. Un moteur bien réglé ne consommera pas beaucoup d’huile. Si cependant c'est le cas, une visite approfondie du bloc moteur et une éventuelle remise en état sont de rigueur. 

LA REGLEMENTATION

Les détenteurs d’huiles usagées doivent :

  • Soit remettre leurs huiles usagées aux ramasseurs agréés, conformément aux articles R. 543-6 et R. 543-7
  • Soit assurer eux-mêmes le transport de leurs huiles usagées.
Pensez à la nature et aux générations futures... 
 

VIDANGER L'HUILE DE MOTEUR HORS-BORD

La vidange hors-bord concerne les moteurs 4 temps dont l'injection d'huile est un mécanisme à part entière et où elle n'est pas brûlée comme dans les moteurs 2 temps. Voici une explication générique sur comment procéder pour vidanger votre moteur :
  • Placez le moteur de manière qu'il soit parfaitement vertical.
  • La vidange doit se faire à moteur chaud pour que l'huile soit fluide, faîtes donc tourner celui-ci pendant une dizaine de minutes avant de procéder. Pour se faire, placez des oreilles de rinçage sur les prises d'eau situées sous la plaque anti-cavitation, afin que le circuit de refroidissement soit opérationnel et qu'il puisse aussi se désencrasser par la même. Veillez à ce qu'elles soient connectées à un réseau d'eau douce : vous pouvez, à défaut de posséder cet accessoire, immerger l'embase du moteur dans une grande bassine d'eau douce.
  • Lorsque le moteur est chaud, référez-vous au manuel constructeur pour localiser l'écrou de vidange qui est habituellement situé hors de l'eau. Laissez s'égoutter l'huile dans une cuvette pour changer le filtre à huile. Afin de préserver l'intérieur du carter, il est conseillé de placer un absorbant dans l'espace situé sous le filtre afin de recueillir les écoulements. Dévissez le filtre à l'aide d'une clé à filtre ou d'une pince multiprise serrant le filtre par ses deux encoches opposées.
  • Pensez à huiler le joint du nouveau filtre avec le doigt puis visser celui-ci à la main. Evitez d'utiliser un outil afin de le dévisser aisément au prochain remplacement, veillez toutefois à le serrer fermement. Replacez ensuite le bouchon de vidange si l'huile a fini de s'égoutter.
  • Pour enfin remettre de l'huile, il vous faudra consulter le manuel constructeur afin d'avoir le volume et la référence de l'huile à verser. Versez la mesure obtenue dans l'orifice de remplissage.
  • Faîtes tourner à nouveau le moteur 5 à 10 minutes afin que le filtre à huile se remplisse bien puis laissez reposer une dizaine de minutes pour que l'huile redescende dans le carter et pouvoir mesurer le niveau d'huile avec la jauge. Normalement, il doit être parfait car le fabricant communique un volume qui tient compte de l'absorption par un filtre standard, vous pouvez ajuster avec un peu plus d'huile.

Finalement, vous pouvez essuyer les traces d''huile et refermer le capot: la vidange est terminée.
 

VIDANGER L'HUILE DE MOTEUR IN-BORD

  • La vidange doit se faire à moteur chaud pour que l'huile soit fluide, faîtes donc tourner celui-ci pendant une dizaine de minutes avant de procéder.
  • Branchez votre pompe à huile soit sur le tuyau de vidange,  soit directement via la tirette de la jauge : pensez à vérifier que vous touchez bien le fond du carter. Notez que certains moteurs possèdent une pompe pré-intégrée et qu'il existe des extracteurs d'huile. Placez la sortie de la pompe dans un contenant assez grand pour toute l'huile puis tirez toute l'huile.
  • Dévissez le filtre à l'aide d'une clé à filtre ou d'une pince multiprise serrant le filtre par ses deux encoches opposées. Penser à prévoir un absorbant pour essuyer l'huile qui pourrait en couler et nettoyer le portant du filtre.
  • Vérifiez que le joint du filtre ne soit pas resté sur le moteur, puis graissez celui du nouveau filtre avant de l'enclencher à la main fermement.
  • Consultez le manuel du constructeur pour ensuite remplir au niveau adéquat le système d'huile. Faîtes ensuite tourner le moteur pendant 2 minutes pour observer de possibles fuites au niveau du filtre.
Stoppez le moteur et vérifiez que le niveau d'huile soit correct à l'aide la jauge. Habituellement, il tombe juste parce que le fabricant communique un volume qui tient compte de l'absorption par un filtre standard, vous pouvez toutefois ajuster avec un peu plus d'huile.

 

Finalement, vous pouvez essuyer les traces d''huile et refermer le capot: la vidange est terminée.

L'HUILE D'EMBASE

Le rôle de l'embase est de transmettre l'énergie produite par le moteur via l'arbre de transmission sur l'arbre d'hélice : cela se fait à travers un jeu de pignons, le "couple conique".  C'est ce mécanisme qui comprend l'inverseur de marche permettant d'obtenir la marche avant, le point mort, ou la marche arrière. Comme toute pièce mécanique elle est soumises à l'usure et aux infiltrations d'eau. Toutes ces pièces travaillent beaucoup selon la puissance du moteur et votre gestion de celui-ci : c'est là qu'intervient l'huile d'embase. A l'instar de l'huile moteur, elle lubrifie, préserve le jeu entre pièces et accumule les particules et la limaille. Elle possède par ailleurs des caractéristiques communes avec l'huile moteur se déclinant en sa viscosité, ses propriétés anti-oxydation/corrosion/mousse, son point de figeage, sa lubrification à sec, et ses propriétés son extrême pression.

LA VISCOSITÉ

La viscosité est une mesure de résistance à l'écoulement d'un fluide. La viscosité d'une huile moteur s'exprime par 2 grades : Un grade à froid et un grade à chaud. Le grade à froid se situe avant la lettre W sur la bouteille. Le grade à chaud se situe après la lettre W sur la bouteille.

 Le 1er grade traduit la viscosité dynamique à froid, c’est-à-dire la capacité à démarrer le moteur et à amorcer la pompe à huile :
  •   0W : env. -30°C
  •   5W : env. -25°C
  • 10W : env. -20°C
  • 15W : env. -15°C

Le 2ème grade traduit la viscosité cinématique à chaud (100°C et 150°C sous cisaillement) : 20, 30, 40, 50, 60.
 Plus le nombre est élevé, plus épais sera le film d'huile. Il favorise la protection et l'étanchéité. 
Plus le nombre est bas, meilleure sera la réduction de frottement. Notez que dans le cas d'une huile d'embase, étant continuellement immergée, la température de fonctionnement variera peu. Cependant, il existe des huiles dîtes multigrades dont le grade de viscosité est habituellement mentionné sous le format suivant : 2 nombres (80W/90) où le premier nombre suivit du W indique un grade hiver, et le second chiffre un grade pour la période estivale. Ce type de produit correspond tout particulièrement à la navigation impliquant des problématiques de températures extrêmes. Il est aussi à noter que selon la qualité des polymères contenu dans l'huile, celle-ci peut être plus ou moi stable et peut parfois se "casser" et perdre ses propriétés. Le point de figeage de l'huile importe aussi, l'huile doit pouvoir s'écouler dès la mise en marche du moteur et avant qu'il parvienne à la température optimale.

Concernant la viscosité à choisir pour son embase, il convient de se reporter aux recommandations contenues dans le manuel du fabricant. Voici toutefois un petit guide généraliste pour les moteurs hors-bord :

Monograde SAE 90 - Adapté

Monograde SAR 80W - Vérifier souvent le niveau

Autre Monogade (SAE 140...) - A éviter

Multigrade SAE85W/90 ou SAE 80W/90 - Adapté

Multigrade large (80W/140, 75W/90...) - A éviter 

LES PROPRIÉTÉS

L'huile doit aussi contenir des inhibiteurs anti-oxydant afin de préserver ses propriétés au cours de son utilisation ; neutre elle intervient contre la corrosion provoquée par la présence éventuelle d'eau. Le brassage avec l'air ne doit pas aussi engendrer l'apparition de mousse dans l'embase. La filance et l'adhésivité concerne les propriétés de certaines huiles à limiter les bruits de grognoneries en éliminant les projections de celle-ci. Les huiles ayant une couleur grise avec des reflets argenté contient probablement du lubrifiant sec micronis qui permet d'assurer un minimum de lubrification même lorsque l'huile vient à manquer. 

PRECAUTIONS

Généralement, la lubrification se fait grâce à l'éclaboussement de l'huile projetée par la friction des rouages entre eux. Trop d'huile provoquera ainsi l'échauffement du système, une perte d'energie et la dilatation des mécanismes. Inverse, un trop peu d'huile engendrera une usure fulgurante des rouages. Il faut donc veiller à ce que le moteur soit bien placé verticalement lors de la mesure sur la jauge.

Découvrez notre sélection d'huile d'embase.

VIDANGER L'HUILE D'EMBASE

  • Veillez à ce que votre moteur soit correctement installé à la verticale et assurément stable ainsi. Disposez des oreilles de rinçage sur les prises d'eau situées sous la plaque anti-cavitation, afin que le circuit de refroidissement soit opérationnel et qu'il puisse aussi se désencrasser par la même. Veillez à ce qu'elles soient connectées à un réseau d'eau douce. Laissez ainsi tourner le moteur pendant 10 minutes afin de fluidifier l'huile et enfilez des gants isolants pour ne pas vous ébouillanter avec l'huile usagée.
  • Profitez de ces dix minutes pour nettoyer au chiffon l'embase, de façon à observer les éventuels problèmes et à ce que l'eau encore présente sur la surface ne vienne pas se mêler à l'huile usagée.
  • Au bout des dix minutes, enlevez sans forcer la vis de vidange avec un tournevis. Elle se trouve en bas, sur le côté de l’aileron. Si elle résiste, utilisez du dégrippant ou adressez-vous à un professionnel. Agissez avec douceur lors du retrait : les vis sont généralement aimantée afin de recueillir les limailles en suspension dans l'huile. L'huile usagée chaude devrait alors s'écouler dans le bac. Pensez à nettoyer la vis avec un chiffon pelucheux.
  • Retirez ensuite la vis du haut pour augmenter le débit de l'écoulement de l'huile. Cette vis est habituellement placée vers la plaque anti-cavitation et du même côté que celle du bas. Nettoyez la vis avec le même chiffon alors que l'huile s'écoule pendant 15 à 20 min, pensez aussi à vérifier l'état des joints.
  • Lorsque l'ancienne huile aura fini de s'écouler, observez son état : si elle est homogène et sans traces suspectes alors votre embase est parfaitement isolée. Dans le cas où l'huile a une couleur crémeuse, de "mayonnaise", c'est que de l'eau a pénétré dans le moteur et qu'il y a un ou plusieurs joints défectueux. De même, si votre huile comporte beaucoup de limaille et de débris, c’est le signe d’une usure prématurée du moteur avec un risque de casse. L'un de ces cas échéants, il convient de contacter un professionnel pour un examen plus approfondi.
  • Utilisez une pompe de remplissage ou un tube conique avec un embout adapté pour injecter la nouvelle huile. Notez que pour empêcher la formation de bulles, il faut l'embase par le bas en laissant le haut ouvert. Injectez de l'huile jusqu'à ce qu'elle déborde par le haut. Si cela est nécessaire, mettez un joint neuf sur chaque vis puis, et tout en maintenant la pression de l'huile avec la pompe, commencez par refermer le trou du haut. Faites de même et en vitesse pour éviter la perte d'huile, vous pouvez boucher le trou avec un doigt avant d'introduire la vis. Serrez ensuite les vis fermement.

 

Votre huile d'embase est vidangée.