> Guides et conseils>Annexes et moteurs> Comment bien choisir son propulseur d'étrave ?

Comment bien choisir son propulseur d'étrave ?

Les manœuvres dans les ports sont difficiles ? Grâce à ce petit propulseur situé à l’avant de votre bateau, vos entrées et sorties dans les ports ne seront que plus faciles. Bien qu’il ne soit pas obligatoire, ce petit instrument vous permettra de faciliter vos manœuvres.

A QUOI SERT-IL ?

Placé au milieu et plus précisément à l’avant de l’étrave du bateau, le propulseur d’étrave est positionné latéralement et permet de déplacer l’étrave sur bâbord ou tribord.  Pour une utilisation optimale, il vous faudra le placer au plus proche de la ligne de flottaison, cela permettra d’avoir moins de forces exercées dans l’eau.

QUELS SONT LES TYPES DE PROPULSEURS ?

Il existe différents types de propulseurs d’étrave. Chaque propulseur est différent et doit être sélectionné en fonction du bateau que vous avez et votre programme de navigation. Il vous faudra prendre en compte la longueur et le fardage de votre bateau (le fardage est l’ensemble de la surface au-dessus de la ligne de flottaison hors voiles, offrant une résistance passive au vent).

LE PROPULSEUR D’ETRAVE EN TUNNEL

Le propulseur d’étrave en tunnel est le propulseur le plus simple à installer. En revanche, si votre bateau est équipé d’une cale à fond trop plat, le propulseur en tunnel est inapproprié. Sa faible puissance peut être un inconvénient. De ce fait, appropriez-vous un moteur plus puissant afin d’obtenir une puissance équivalente qu’un propulseur rétractable.

Je m’équipe d’un propulseur d’étrave en tunnel.

Propulseur d'étrave en tunnelProduit_propulseur d'étrave en tunnel

LE PROPULSEUR RETRACTABLE

Le propulseur rétractable est le propulseur idéal. Grâce à sa rétractabilité, votre hélice ne pourra être abimée. De plus, la surface de coque reste inchangée lors de la navigation et permet de favoriser les performances et la vitesse de votre bateau. Il peut être placé au plus proche à la proue de votre bateau. L’hélice, en position basse se trouvera à la même profondeur que l’hélice de propulsion, permettant une efficacité maximale. En revanche, ce propulseur peut connaître quelques inconvénients, étant donné son volume imposant dans les équipets de la cabine avant ainsi que son système de montée/descente parfois capricieux.

Je m’équipe d’un propulseur d’étrave rétractable.

LE PROPULSEUR HYDRAULIQUE

Le propulseur hydraulique est onéreux mais très efficace. Ces propulseurs viennent aspirer l’eau du côté opposé de votre manœuvre afin de la renvoyer du côté de votre manœuvre pour faire tourner votre proue. De plus, il est le propulseur le plus sécurisant, aucun cordage ne pouvant être pris dans l’hélice.

Les propulseurs connaissent quelques inconvénients, comme la forte sonorité à l’intérieur, l’augmentation de surface de coque pouvant réduire les performances de navigations sous la voile. De plus, ils s’utilisent lors de manœuvres rapides, les propulseurs se refroidissant difficilement. Au bout de 4-5 minutes, votre propulseur peut s’arrêter de fonctionner afin de se refroidir.

Je m’équipe d'un propulseur hydraulique.

OU INSTALLER SON PROPULSEUR D'ÉTRAVE ?

Positionnez votre propulseur d’étrave au milieu dans la larguer et à l’avant dans le sens longitudinal de votre bateau et au plus proche de votre ligne de flottaison.

Installer son propulseur sur son voilierInstaller son propulseur d'étrave sur son bateau à moteur


QUELLE PUISSANCE FAUT-IL AVOIR ?

Pour faire fonctionner votre guindeau, il vous faudra obligatoirement une source d’alimentation, comme une batterie, des panneaux solaires. Sur un bateau, vous pourrez utiliser du 12 ou 24 volts afin de vous servir de votre propulseur.

De plus, il est possible d’utiliser un moteur hydraulique. Si vous utilisez, un moteur hydraulique, il devra être alimenté par un moteur thermique grâce à une pompe hydraulique ou bien un moteur à courant continu.

CHOISIR LE BON PROPULSEUR

Propulseur rétractablePropulseur en tunnel

Afin d’utiliser ces tableaux, il vous faut au préalable savoir deux facteurs importants.

LA TAILLE RELATIVE ET LE FARDAGE DU BATEAU

En effet, pour un bateau d’une longueur donnée, la surface directe en contact avec le vent varie d’un design à l’autre. La forme immergée et le poids total peuvent également varier énormément.

Les bateaux de plaisance peuvent ainsi être distingués en 3 catégories :

-        Croisière

-        Croisière rapide

-        Croisière très rapide

LES CONDITIONS D’UTILISATION DU NAVIRE (LA POUSSEE REQUISE)

L’utilisation du bateau peut varier en fonction de leur propriétaire. En effet, il vous faudra choisir un propulseur d’étrave adapté à votre programme de navigation et aux besoins de puissance souhaités.

 

POUR RÉSUMER

 

 

Sa forme

Les plus

Les moins

Propulseur d’étrave en tunnel

Un tunnel traverse la coque de bâbord à tribord. L’hélice est installée au milieu et le moteur est au-dessus de l’hélice

Son prix

Sa facilité d’installation

Sa faible puissance moteur

Le risque qu’un objet se coince dans le tunnel et bloque complètement le propulseur

Inadapté pour les carènes trop plates

Propulseur d’étrave retraçable

Il est installé à l’avant de votre bateau. Son hélice peut être remontée d’un câble et revenir dans la coque de votre bateau.

Sa facilité d’utilisation

Son ergonomie pour rentrer dans la coque et ne pas toucher aux performances

Son volume imposant dans les équipets.

Les légers problèmes de montée / descente.

Propulseur d’étrave hydraulique

Installé dans un tunnel, avec une hélice de chaque côté et un moteur situé dans les équipets de la cabine avant.

Sa fiabilité

Il peut être utilisé longtemps pour vos manœuvres

Résistance à l’eau

La sécurité de l’hélice

L’augmentation de la surface de votre coque.

Utilisation rapide car le moteur doit refroidir au bout de 4-5 minutes.