> Guides et conseils>Entretien> Les bons gestes de l'hivernage

Les bons gestes de l'hivernage

Les bons gestes de l'hivernage

BIEN ENTRETENIR VOTRE MOTEUR

INSEPECTER PUIS ENTRETENIR L’HELICE ET VIDANGER L’EMBASE

Pour cela, il faut enlever le moyeu et vérifier qu’il n’ait reçu aucun choc. Enlevez l’oxydation grâce à du WD40 sur l’arbre d’hélice.

Entretenez votre hélice. Il faut dégraisser l’hélice avec un produit spécifique. Par la suite mettez de l’acide pour enlever la corrosion à l’aide d’un pinceau. Rincez le tout à l’eau. Ajoutez-y une pate décapante pour passiver l’inox et éviter qu’elle ne revienne. Rincez à nouveau. Votre hélice moteur est comme neuve. Vous pouvez aussi bien passer un antifouling d’hélice, Velox.

Par la suite vous pouvez vidanger votre huile d’embase. Enfin, il vous faudra contrôler les joints, les soufflets et orifices d’embase afin de s’assurer qu’il n’y ait pas de fuite. Lorsque celle toute l’huile sera écoulée, il vous faudra remettre de la nouvelle huile de transmission (voir les données constructeurs) par l’orifice de remplissage grâce à une pompe manuelle. Remplissez alors par le bas et arrêtez une fois que cela déborde par le haut.

CONTROLER VOTRE THERMOSTAT ET VOTRE CIRCUIT DE REFRIDISSEMENT

Pour se faire, il vous faut le retirer et le placer dans un bain d’acide pour enlever les impuretés. Par la suite, plongez-le dans une casserole chaude avec un thermomètre afin de savoir à quelle température il se déclenchera.

Par la suite, dessalez le circuit de refroidissement en plaçant votre moteur dans un bac d’eau renouvelée constamment et ajoutez les oreilles de rinçage. A l’aide d’un produit Stopsel, supprimez tous les surplus de sel incrustés dans le circuit.

CONTROLER LES BOUGIES MOTEUR

Inspectez vos bougies ! Cela est essentiel afin de savoir s’il y’a du dépôt charbonneux ou banc et savoir si les électrodes sont dans un bon état. Vérifiez le bon écartement des bougies. De plus, si votre électrode de bougie est noire, votre carburation est alors trop riche et peut provoquer une surconsommation. En revanche, si votre électrode de bougie est blanche, alors il est trop pauvre et votre moteur pourrait casser. Pour cela, il est important de bien régler votre carburateur !

PLACE A LA DIRECTION HYDRAULIQUE

Contrôlez votre direction hydraulique, vérifiez le niveau de liquide de direction assistée en passant un coup d’œil à travers le réservoir transparent. Effectuez quelques tours de volant pour s‘assurer de ne pas avoir de fuite ni de jeu.

Par la suite, le moteur hors-bord toujours dans le bac et en restant au ralenti, essayez d’enclencher la marche avant, puis arrière et le trim. De plus, vérifiez les commandes des gaz et interrupteurs de bord, afin s’assurer que tout cela fonctionne. Si vous avez une commande électronique, utilisiez une bonbonne WD40 spécial contact.

Si votre commande des gaz est à câble, graissez le câble avec de la graisse.

Attention, le WD40 lubrifie mais détruit aussi la graisse. Après l’application du WD40 pour nettoyer, il faudra alors appliquer de la graisse.

Si c’est une commande hydraulique, alors vérifiez le niveau.

HIVERNER LE CIRCUIT D’ESSENCE MOTEUR

Pour cela, il vous faudra accorder l’arrivée d’essence à un jerrican contenant une essence enrichie de produits : un stabilisateur de carburant, un système de nettoyage d’essence et un traitement de bactéries.

LE RESERVOIR D’ESSENCE

Par la suite, il vous faut traiter le réservoir d’essence. Pour cela, il vous faut un stabilisateur de carburant à placer dans le réservoir pour ne pas modifier les propriétés de l’essence pendant l’hivernage.

LE FILTRE A AIR ET LA COURROIE

Par la suite, il vous faut nettoyer le filtre à air. Pour cela, il est important de le frotter avec un chiffon doux et humide.

Inspectez votre courroie accessoire afin de vous assurer qu’il n’y ait pas de signes d’usures.

VIDANGER LE CARTER D’HUILE

A présent, il vous faut vidanger le carter d’huile. Pour se faire, il faut vidanger lorsque le moteur est chaud afin de récupérer un maximum de lubrifiant. Il vous faut mettre un jerrican sous l’extracteur d’huile afin de jeter l’huile usée. Profitez-en pour vérifier les joints de bouchons.

Une fois l’huile vidée, changez votre filtre à huile (Cf. Référence constructeur). Pour cela, desserrez l’ancien grâce à la clef à filtre. Placez le nouveau à la main en ayant graissée le joint au préalable.

Vous pourrez par la suite introduire la nouvelle huile moteur adaptée à votre moteur 2 temps ou 4 temps.

Enfin, contrôlez vos colliers de serrage du compresseur (si présent) en s’assurant qu’ils soient bien fixés. Faites-en de même avec les fixations du capot moteur.

ENTRETENIR VOTRE CAPOT MOTEUR

Commencez par dégraisser votre capot moteur grâce à des produits Clean Boat. Par la suite, appliquez du vinaigre-blanc à l’aide d’un pinceau doux sur les traces de calcaires. Rincez le capot au jet d’eau. Evitez au plus l’acide !

Votre moteur hors-bord est fin prêt. Place aux anodes, trims, batteries et équipements de pont.

INSPECTER LES ANODES

Les anodes permettent d’éviter l’électrolyse sur les parties métalliques. Il est important de les remplacer ci celles-ci sont trop usées. Inspectez vos anodes moteur, de safrans, quilles, flaps ou trims.

CONTROLER LES VÉRINS DE TRIM

Pour se faire il vous suffit de WD40 et d’essuyer au chiffon l’intérieur de vos vérins. Concernant l’extérieur, du vinaigre blanc et un pinceau doux suffiront.

ENTRETENIR VOTRE BATEAU

LA PRISE DE QUAI

A présent, contrôlez votre prise de quai. Pour cela, branchez-la et assurez-vous que le courant passe. Si ça n’est pas le cas, nettoyez les pales grâce à du WD40 spécial contact.

LE CIRCUIT D’EAU DOUCE

Par la suite, attaquez-vous à votre circuit d’eau douce. Pour cela, il faut le purger. Pour se faire, retirez le pommeau de douche pour que l’eau s’écoule en direct du tuyau et actionnez votre pompe depuis le tableau de bord. Ensuite, dans la cale, déconnectez les durites de la pompe à eau ou bien remplissez d’un produit désinfectant.

LES ÉQUIPEMENTS DE PONT

Continuez votre hivernage en protégeant les équipements de pont. Pour cela, testez votre pompe de cale manuelle et lubrifiez-la à l’aide de WD40 pour éviter les craquelures.

Par la suite, nettoyez votre chaine et aspergez la poupée de votre guindeau de WD40.

Nettoyez votre tableau de bord, les différentes appareils de navigation et n’oubliez pas la carte mémoire de votre GPS.

Si vous êtes en voilier, vérifiez l’état de vos winchs, poulies et cordages. N’hésitez pas à les remplacer si besoin.

LES BATTERIES

Occupez-vous à présent de vos batteries. Débranchez-les et placez-les sur des bancs de charge si vous le pouvez. Elles devront être changées si besoin. Chargez-les deux fois pendant l’hiver, à 3 mois d’intervalle grâce aux chargeurs de batterie.

LES ZONES DE VIE

Protégez-vos toilettes. Pour cela, appliquez 4 à 5 litres de produit désinfectant. Une fois cela effectuée, pompez puis rincer. Cela empêchera la gelure.

Enfin, placez différents absorbeurs d’humidité dans votre bateau. Ouvrez la porte de vos toilettes. Sortez vos coussins. Si vous mettez le bateau sous bâche, placez un absorbeur d’humidité proche des appareils électroniques. Gardez votre réfrigérateur ouvert et éteint pour éviter la moisissure.

Enfin, débarquez votre sellerie. Placez au sec vos coussins.

Votre bateau est fin prêt pour passer l’hiver de la meilleure façon.