Les radars

LES RADARS

UNE PRIORITÉ POUR LA SÉCURITÉ !

Le radar est utile pour connaître les éléments environnant fixes ou mobiles (bouées, récifs, bateaux…) et ainsi éviter les collisions. Il permet de se positionner et de connaître l’allure de déplacement du bateau. Il s’avère très pratique de jour comme de nuit.

 

L'essentiel :

Le RADAR, RAdio Detection And Ranging, est un système de détection basé sur l’envoi et la réception d’ondes radio déterminant la position et/ou la vitesse d’un objet détecté autour du bateau.

Le principe est simple, l’émetteur RADAR envoie des impulsions d’onde radio qui se réfléchissent sur l’objet, ensuite l’onde réfléchie est captée par le récepteur RADAR qui détermine, en fonction de cette onde réfléchie, la position et/ou la vitesse de l’objet détecté.La position est estimée grâce au temps de retour du signal qui indique la distance, et la position angulaire de l’antenne.La vitesse est mesurée à partir du changement de fréquence du signal. L’onde réfléchie est captée par le récepteur, puis amplifiée, de façon à obtenir l’image radar de l’objet sur l’écran de contrôle.

Comment fonctionne un radar de bateau en mer

 

 Pour choisir son radar il est intéressant de connaître :

- Les kilowatts de l’antenne :

Ils déterminent la puissance de transmission du radar et ainsi sa zone de couverture.

- Le faisceau :

Il dépend du radar et de sa hauteur sur le bateau. Un faisceau étroit déterminera de manière claire deux bateaux côte à côte, par contre un faisceau large a des chances de confondre les échos de ces deux bateaux en une seule cible.

S’ajoutent d’autres critères et fonctions: puissance du zoom, consommation,écran couleurs, taille de l’écran, Haute définition, fonctions de cap, EBL, distance par rapport à la cible, VRM, ...

La bonne utilisation d’un radar demande un peu d’entrainement dans l’interprétation des signaux. L’image radar n’est pas une photo prise de haut montrant le bateau et le milieu dans lequel il navigue. Seuls les éléments sur lesquels se réfléchie l’onde radar peuvent être modélisés.

Ainsi la côte pourra s’afficher surle radar comme une ligne discontinue, il va donc de l’interprétation de l’utilisateur, en s’aidant d’une carte marine, de savoir quelle est la nature de l’élément détecté.

 

Comment utiliser un radar de navigation en mer

 

Comme on peut le voir sur le dessin,le système radar comporte un angle mort que l’utilisateur doit prendre en compte s’il veut éviter la collision

Principe de fonctionnement d'un radar de navigation bateau

 

L’angle d’ouverture du faisceau est un paramètre important pour une bonne détection des objets, plus le faisceau est fin plus on a de chance de bien distinguer deux objets proches.

Radar: différence entre un faisceau large et un faisceau étroit en navigation en mer

 

Ainsi avec un faisceau trop large le radar peut confondre 2 bateaux distincts avec un seul bateau, le radar communique alors une mauvaise information à l’utilisateur qui pense avoir un seul bateau en face de lui.

Pour des bateaux de plaisance,des voiliers et des petits navires de pêche on opte généralement pour un radar  radôme. Ce type de radarest plus économique et assure de bonnes performances.

 

Entretien :

Il faut réviser après chaque saison et après du mauvais temps. Il arrive fréquemment de découvrir des résidus de sel (la base est percée de trous d’aération, qu’il ne faut pas obstruer, et les embruns y pénètrent). Attention au lavage au jet ou au Karcher, il ne faut jamais viser la base de l’aérien. Nettoyer au pinceau humide,sécher, graisser au silicone, vérifier l’oxydation des nez de connecteurs. Si la dorure est oxydée, enlever les cartes, polir le nez et le connecteur femelle. Vérifier les serrages des borniers (sans bloquer, sinon le fil se coupe). L’antenne en circuit imprimé est fragile, elle peut se détruire très rapidement par oxydation. Ne pas serrer les vis qui fendent le plastique, laisser du jeu. Il faut rajouter un mince filet de joint silicone sur toute la couronne pour coller les vis.

Cela maintient parfaitement le couvercle en absorbant les vibrations.

 

Equipement complémentaire :

Afin d’être plus facilement repérable par les radars, nous vous conseillons d’adapter des réflecteurs radars sur votre unité.

Tout instrument de navigation demande un temps d’adaptation. N’hésitez pas à vous familiariser avec ce nouvel appareil.

Pour cela comparez les informations provenant du radar avec le paysage marin (la côte, un port, un phare, un endroit fréquenté par d’autres bateaux).

 

Téléchargez le guide "Les radars"