> Guides et conseils>Navigation & Electronique> Les sondeurs de bateau

Les sondeurs de bateau

Choisir son sodeur

LES SONDEURS

POUR CONNAITRE AVEC PRÉCISION CE QU’IL SE PASSE SOUS VOTRE BATEAU 

Le sondeur est à l’océan ce que le radar est à l’atmosphère : cet appareil permet de mesurer une distance grâce à une onde. Pour le radar, l’onde est électromagnétique, pour le sondeur, l’onde est acoustique.

Le son se propage très bien dans l’eau avec peu d’atténuation : la vitesse du son dans l’eau est beaucoup plus élevée que dans l’air, environ 5 400 km/h soit 1 500 m/s. Cette vitesse dépend de la salinité (atlantique ou méditerranée), de la température et de la pression.

Cette rapidité de propagation permet de transmettre des signaux acoustiques plusieurs fois par seconde et en récupérer les échos pour déterminer la profondeur.

Comme pour les ondes radio, les ondes acoustiques ont une fréquence. Plus la fréquence est basse, plus elle se propage bien et loin. Plus la fréquence est élevée, plus elle permet d’obtenir une définition précise de l’écho. C’est en jouant sur ces fréquences, que le sondeur sera capable de vous donner des informations sur la nature du fond (sableux, rocheux, avec algues,…) ou des informations plus précises sur la nature de l’obstacle (poisson, roche, épave,….).

Comme pour les ondes radio, les ondes acoustiques ont une puissance acoustique : on tape plus ou moins dans l’eau, l’onde se propagera plus ou moins loin.

Lorsqu’un signal acoustique rencontre un obstacle, il génère un écho qui revient au bateau : ceci est vrai pour le fond mais aussi pour les poissons ou tout obstacle qui se trouve dans le faisceau conique du signal acoustique. C’est aussi le même principe qu’utilisent les chauve-souris.

Initialement utilisé pour connaître la sonde (la profondeur), il est aussi couramment utilisé par les plongeurs et les pêcheurs pour détecter les poissons ou encore le lieu de mouillage du site de plongée.

LES COMPOSANTS D'UN SONDEUR :

Un sondeur est composé d’un boitier électronique qui rassemble les modules d’émission et de réception des ondes acoustiques, les modules de traitement du signal, le module de contrôle et un écran, ainsi que d’une sonde (transducteur) qui peut être soit fixé sur le tableau arrière du bateau soit traversant la coque du bateau. Le boitier du sondeur transmet un signal électrique et c’est la sonde (ou le transducteur) qui se charge de faire la transformation de ce signal en signal acoustique. D’ailleurs, si la sonde est hors de l’eau et que l’on met le sondeur en marche, on entend le bruit caractéristique d’un petit « clic » au niveau de la sonde : ceci permet de vérifier que la chaine d’émission des signaux fonctionne correctement.

Les boitiers des sondeurs de plaisance sont compacts et intègrent tous les modules ensemble. Les écrans peuvent être noir et blanc (monochrome) ou en couleurs, tactile ou non.

LES DIFFERENTES TECHNOLOGIES :

La technologie des sondeurs a beaucoup évolué grâce à la puissance de calcul et la performance de l’électronique.  Autrefois réservé aux professionnels, les sondeurs multifaisceaux et les sondeurs avec traitement CHIRP, sont maintenant accessibles aux plaisanciers.

LES MODÈLES D'ENTRÉE DE GAMME :

En général, ces modèles se composent d’écran de taille modeste, non tactile et monochrome, avec une puissance de calcul limitée. Ils permettent l’affichage de la profondeur de façon fiable jusqu’à des profondeurs de quelques dizaines de mètres, soit suffisant pour assurer la sécurité d’un bon mouillage. Mais ils seront limités pour la connaissance précise de la nature du fond.

LES MODÈLES CHIRP :

Derrière cet acronyme un peu « barbare », se cache le concept connu de tous, la modulation de fréquence. Comme pour la bande FM que tout le monde connaît en écoutant la radio, les sondeurs avec la technologie CHIRP font moduler la fréquence des ondes acoustiques. L’intérêt est d’avoir un meilleur signal retour. Si la FM vous permet d’avoir, par exemple la stéréo dans votre autoradio, le CHIRP vous permet d’avoir une netteté d’image du fond inégalable. Sans conteste, cette technologie a fait faire un grand bond aux sondeurs de plaisance. Si un boitier CHIRP est capable d’émettre et de traiter les signaux, il faut aussi que le transducteur (ou sonde) soit capable de suivre les consignes du boitier et d’émettre les signaux correspondants. A l’achat d’un boitier CHIRP, il conviendra de s’assurer auprès du vendeur soit que ce boitier est livré avec la sonde, soit que la sonde déjà installée sur votre bateau est compatible.

LES MODÈLES MULTI-FAISCEAUX :

Les sondeurs haut de gamme offrent cette technologie multi-faisceaux, utilisée par les professionnels de l’hydrographie ou de la recherche océanographique.

Imaginez une lumière laser : votre pointeur laser a un faisceau très étroit qui vous permet d’avoir un éclairage très précis et ainsi obtenir des détails sur l’objet éclairé. Mais la taille de l’objet est petite. Si vous mettez plusieurs pointeurs laser ensemble, vous pourrez illuminer une plus grande zone et ainsi avoir une image précise de tout un espace.

Ces sondeurs et leur sonde, sont capables d’émettre plusieurs faisceaux étroits qui permettent d’obtenir des images de tout une zone. Sur ce type de sondeur, chaque faisceau (onde acoustique) représente un cône étroit. Chaque faisceau ayant des caractéristiques propres, le sondeur est capable par sa puissance de calcul d’analyser et d’affecter les échos reçus à chaque faisceau. Dans ce cas de sondeur multi-faisceaux, la sonde (transducteur) est aussi spécifique. 

LE CHOIX D'UN SONDEUR SE FAIT SELON 3 PARAMETRES :

  • La fréquence et les angles d’ouverture du faisceau : La fréquence exprimée en kHz est une caractéristique importante à prendre en compte. Les 2 fréquences les plus couramment utilisée pour les sondeurs de plaisance sont 200 kHz et 50 kKz.
200 kHz 50 kHz
Adapté pour les faibles profondeurs (0-20m) Adapté pour les grandes profondeurs > 50m
Faisceau étroit Faisceau large
Bonne définitioon et séparation des échos Définition grossière des echos
Plus sensible aux perturbations (turbulence, turbidité, ...) Plus stable
  • Le type de sonde :

L’information affichée par le sondeur est dépendante de l’emplacement de la sonde. Le choix d’un type de sonde dépendra de la carène de votre unité et de votre type de navigation.

Pour un bateau à moteur ou pêche promenade vous pouvez utiliser une sonde tableau arrière. Pour un voilier il faut une sonde traversante avec un passe-coque, positionnée devant la quille et perpendiculaire au fond. On évitera les sondes tableau arrière pour des bateaux qui échouent régulièrement ou dont la mise à l’eau est difficile et pour les bateaux évoluant à grande vitesse. Dans le cas de la vitesse élevée, le sondeur décrochera et ses indications seront fausses. Mais en général, vous n’aurez pas besoin d’informations du sondeur lorsque vous naviguerez à 20 nœuds ou plus.

  • La résolution de l’écran :

Pour de la pêche occasionnelle ou de la recherche de fond il faut choisir un sondeur avec une résolution d’écran de 240 x 160 pixels, un affichage à 8 niveaux de gris et une fréquence de travail de 200 kHz. Si vous pêchez régulièrement ou que vous souhaitez avoir un sondeur précis, il faudra vous orienter vers un sondeur couleur bi-fréquence, 50 et 200 kHz. La définition graphique permet d’afficher à l’écran le rendu sous-marin avec plus ou moins de détails.

Les sondeurs multifaisceaux proposent un rendu « Down-Imaging et DownScan » en relief et en trois dimensions ultra précis.

Enfin les combinés SONDEUR-GPS permettent aux pêcheurs de retrouver facilement leurs coins de pêche en ajoutant des points d‘intérêts (POI ou waypoints).

 

La lecture et l’utilisation d’un sondeur demande une connaissance approfondie du manuel d’utilisation. En effet, les paramètres des sondeurs (puissance d’émission, antibruit, intensité de CHIRP,…) sont importants à comprendre pour obtenir les meilleurs résultats.

De même, une bonne installation de la sonde est primordiale, il ne faut en aucun cas que des bulles d’air viennent perturber son fonctionnement (cas d’une installation trop près de l’hélice).

Et enfin, il faut privilégier le montage sur le côté droit extérieur du tableau arrière.

JE DÉCOUVRE LA GAMME DE SONDEUR