> >Mouillage> Comment choisir un guindeau

Comment choisir un guindeau

LES GUINDEAUX

 Plus besoin de forcer

Le guindeau électrique permet de jeter ou relever l’ancre de manière rapide, simple et fiable. Il est composé d’un moteur électrique qui entraineun axe auquel est fixé un barbotin sur lequel la chaîne s’enroule.

Il rend le mouillage plus sûr et surtout plus facile, cependant le choix et l’installation ne sont pas évidents, voici quelques conseils pour vous yretrouver.

 

L'ESSENTIEL :

Pour choisir correctement son guindeau, il faut prendre en considération quelques paramètres ainsi que les caractéristiques techniques principales du produit.

Le type de guindeau est fonction de la longueur de l’embarcation, de la puissance du moteur (watt) et de la force de traction maximale souhaitée.

Plus les dimensions de l’embarcation, le poids de la chaîne et de l’ancre seront importants, plus le moteur du guindeau devra être puissant.

 

Horizontal ou Vertical ?

- La différence entre un guindeau horizontal et un guindeau vertical se situe au niveau de l’axe de rotation du barbotin.

- La place dont vous disposez sur le pont et dans la baille à mouillage est l’élément principal qui va déterminer votre choix.

- Un paramètre important à prendre en compte : la hauteur entre le haut de la liasse de chaine et le dessous du pont doit être de 30 cm minimum.

 

 

Il existe deux types de guindeaux : les verticaux et les horizontaux.


Sur un guindeau vertical le barbotin travaille à l’horizontal et sur un guindeau horizontal le barbotin travaille à la vertical.

 

Le barbotin est la pièce du guindeau ou du cabestan formé à l’emprunte des mailles de la chaîne du bateau et permettant d’accrocher la chaîne (Il porte le nom de son inventeur, le capitaine de vaisseau Benoît Barbotin).

Les guindeaux verticaux sont généralement les plus utilisés, plus faciles à installer sur la plage avant et possédant une meilleure force de traction.

L’axe de rotation est en position verticale et le moteur réducteur est logé sous le pont. La surface de contact entre cordage/chaîne et barbotin est environ de 180° (ce qui permet un meilleur maintien de la chaine).

LES + :

 

  • Guindeau de hauteur réduite ce qui le rend plus discret sur le pont
  • Guindeau plus « sûr » car la chaine fait un tour à 180° autour du barbotin
  • Les moteurs du modèle X1 sont IP67. Il s’agit d’un indice d’étanchéité qui Indique que le moteur est protégé contre les effets de l’immersion jusqu’à 1 mètre de profondeur
  • La boite de vitesse est en alu anodisée. L’anodisation est un traitement de surface de l’aluminium qui lui confère une meilleure protection contre la corrosion et un meilleur aspect.

ATTENTION : L’axe du davier doit être 5° plus haut que la sortie de la chaine depuis le barbotin.



Les guindeaux horizontaux s’installent facilement et ne doivent être connectés que, une fois positionnés, en faisant descendre les câbles du pont.

Ils sont entièrement escamotables dans la baille à mouillage de proue. Les opérations d’entretien éventuelles sont ainsi plus simples.

L’axe de rotation situé sur un plan horizontal est renfermé dans une structure placée sur le pont. Il prend plus de place sur le pont que dans la baille à mouillage.

Adapté pour des bailles à mouillage de petites dimensions.

 

LES + :

  • L’intégralité du guindeau est sur le pont (à l’exception du Dorado !)
  • Facile à installer : seulement quelques trous sont nécessaire afin de fixer le guindeau sur le pont
  • Facilement accessible pour l’entretien
  • Idéal lorsque l’espace est réduit dans la baille à mouillage
ATTENTION : Le point supérieur du barbotin doit être au minimum 5 à 10° au dessus de l’axe du davier afin qu’il y ait 3 maillons au minimum encastrés.

 

Principe de fonctionnement du barbotin d'un guindeau                                    Comment installer et principe de fonctionnement des guindeaux horizontaux et verticaux

 



Comment choisir son guindeau:

Lors du choix de la puissance du guindeau il faut prendre en compte le poids de la chaine (0.9kg/m pour du 6mm, 1.45kg/m pour du 8mm, 2.35kg/m pour du 10mm) sans oublier le poids de l’ancre.

Lors du choix du guindeau, vous référer uniquement à sa charge utile (ou charge de travail).

 


En règle générale, prendre le poids total du mouillage (ancre + chaine) en le multipliant par 4 pour connaitre la puissance du guindeau à choisir.

 


La force de traction maximale instantanée :

Elle correspond au pic de charge lors de l’arrachement de l’ancre. Ce pic représente une valeur très critique.

Il est donc nécessaire de s’assurer que l’embarcation est dotée d’un guindeau avec une force de traction instantanée largement supérieure à la charge de travail.

 

Puissance guindeau et taille de chaine :

Les guindeaux proposés sont appropriés pour des bateaux de type polyester léger, semi-rigides, jusqu’à 10méters.

Vous devez connaitre le déplacement lège de votre bateau. Cette information détermine votre ligne de mouillage (poids de l’ancre, diamètre de la chaine) et par conséquent la taille du barbotin :

guide de guindeaux

 

La puissance désirée pour votre guindeau, se calcule selon la formule suivante : [Masse de l’ancre + (longueur de la coque x5 x masse de la chaine au mètre linéaire)] x 5

Le résultat obtenu correspond à la force d’arrachage maximale qui doit être inférieure à celle indiquée sur les spécifications du guindeau :

guide guindeaux


La charge de travail :

Elle correspond à la charge normale que peut exercer le guindeau pour remonter le mouillage (hors phase d’arrachement).

 

La taille de la baille à mouillage :

C’est une caractéristique essentielle pour savoir quelle longueur de cordage ou de chaîne peut être embarquée et quel est l’espace disponible pour le moteur du guindeau.

La profondeur de la baille à mouillage détermine la descente du cordage et de la chaîne par la force de gravité.

En conséquence, il est conseillé d’avoir une distance verticale entre l’écubier et le niveau atteint par le cordage et la chaîne accumulés au fond de la baille à mouillage supérieure à 30 cm (12”).

(L’écubier étant le guide permettant d’orienter la chaine en sortie de guindeau).

 


Comment installer son guindeau ?

Il faut veiller au bon alignement du barbotin avec le davier ainsi qu’au bon angle d’attaque de la chaine sur le guindeau (si montage vertical faire en sorte d’avoir un angle minimum de 15°).

L’espace minimum entre un barbotin et undavier est de 1 mètre.


Combien consomme un guindeau ?

Un guindeau au moment de l’arrachement a besoin ponctuellement d’un pic de 100 Ampères. Il vous faut donc veiller à dimensionner le câble d’alimentation en fonction et de munir le circuit d’un fusible ou d’un disjoncteur.

 

Conseils pour bien choisir la puissance de son guindeau en fonction du bateau

 

Maintenance

Une révision annuelle effectuée par un point service agrée est conseillée.

Ne pas changer l’huile vous même. Il est préférable de faire effectuer cette opération lors de la révision annuelle.

Il est possible de changer le barbotin de 6 mm avec du 8 mm ou vice-versa, vous-même, sans pièces additionnelles.

Installation et accessoires périphériques :

guide guindeaux bien choisir

 

Equipement complémentaire :

La commande à pied, à fil ou sans fil. ou les télécommandes.

 

En cas de mer formée ou de vent, il faut penser à soulager le guindeau jusqu’à l’à-pic de l’ancre tout en restant dans l’axe de la chaine.

Lorsque vous êtes au mouillage, pensez à ne pas laisser la chaine sur le barbotin mais à l’installer sur un taquet. Pensez à mettre le moteur en route avant d’utiliser le guindeau.

 


Prévenez-moi ! Offres & avantages