> >Entretien> Choisir et appliquer son antifouling

Choisir et appliquer son antifouling

Comment choisir et appliquer son antifouling

Comment choisir et appliquer son antifouling ?

Le fouling est l’ensemble des végétaux (algues) et des animaux (moules, coquillages) se développant sur les œuvres vives (partie immergée) de votre bateau. Les conséquences sont une  augmentation de la résistance à l’eau ce qui entraine une vitesse de navigation moins élevée et une hausse de consommation de carburant.

D’où l’invention de l’antifouling, une peinture libérant des toxines (biocides) qui limitent le développement de ces organismes.

 

Le choix de l'antifouling se fera en fonction du type de bateau, de sa vitesse, du lieu de navigation (eaux chaudes ou froides) et de l’hivernage (à sec ou à flot).

Antifouling matrice dure

Le taux de biocide dans ce type d’antifouling est élevé, ce qui lui donne une bonne résistance chimique et une application possible en épaisseur. Destinés principalement aux bateaux rapides, qui échouent et pour les bateaux qui stationnent dans des zones à forts courants. Il est aussi conseillé pour les bateaux naviguant en eaux chaudes car les températures élevées favorisent le développement de ces organismes.

Antifouling matrice érodable

L’antifouling à matrice érodable, comme son nom l’indique, s’érode au fil de la saison et de la navigation, jusqu’à complétement se dissoudre. Il est conseillé de passer plusieurs couches, car l’action chimique de l’eau, liée à l’action mécanique due aux mouvements du bateau, détruit chacune des couches. Destiné aux voiliers et aux bateaux à moteurs lents (vitesse inférieure à 25 nœuds). Une matrice érodable permet de conserver une carène propre et lisse tout au long de la saison.

Antifouling pour coque aluminium

L’aluminium réagit mal avec le cuivre qui provoque une importante corrosion. Il faut donc impérativement appliquer un primaire pour deux raisons : améliorer l’accroche de votre antifouling spécial coque aluminium et isoler votre coque de l’émanation des antifoulings provenant des bateaux voisins.

 

Comment appliquer l’antifouling :

L’étape de préparation de la surface est très importante. Elle doit représenter 80% du temps de travail total. Même si ce travail peut paraitre long et fastidieux, il est indispensable d’y consacrer toute l’attention nécessaire car une préparation insuffisante limitera la tenue de l’antifouling dans le temps, entrainant des décollements, des craquelures et des défauts d’aspects.

Les outils et consommables nécessaires sont les suivants :

Primaire : Afin d’éviter tous risques d’incompatibilités et de favoriser l’accroche de l’antifouling, il est nécessaire d’appliquer un primaire.

Antifouling : Matrice dure, érodable, pour coque en aluminium, choisissez le selon vos besoins.

Décapant antifouling : Optionnel, il est néanmoins nécessaire si vous voulez supprimer toutes vos anciennes couches d’antifouling.

Les brosses : Une brosse de qualité est préconisée. Elle doit être assez large pour pouvoir être agréable à utiliser et recouvrir le plus de surface en un minimum de temps.

Les rouleaux : Il est conseillé d’utiliser un rouleau laqueur (poil court) pour l’application de l’antifouling. Remplacer le rouleau dès que la laque commence à durcir pour éviter le dépôt de peluche sur votre coque.

Bac à peinture : Afin de mélanger et d’homogénéiser votre antifouling.

Mélangeur : Languette en bois permettant de mélanger votre antifouling.

Ruban de masquage : Pour délimiter la ligne de flottaison ainsi que pour protéger les éléments que vous ne souhaitez pas ou ne pouvez pas démonter (anodes, hélice, sondeur…).

Grattoir : Très utile pour éliminer les résidus de l’ancien antifouling.

Nettoyeur haute pression : Indispensable pour nettoyer votre carène. Si vous n’en possédez pas, vous pouvez le louer très facilement.

Papier abrasif à l’eau : Il est déconseillé de poncer l’antifouling (sa toxicité est très importante). Si vous n’avez pas le choix, utiliser du papier abrasif à l’eau et protégez-vous avec un masque à particule chimique.

Mastic époxy : Permet la réparation des chocs, trous et rayures sur les œuvres vives de votre bateau (sous la ligne de flottaison).

Dégraissant : De l’acétone est généralement utilisé. Il s’utilise en application manuel à l’aide d’un chiffon propre.

Matériel de sécurité :

La première étape consiste à s’équiper correctement. Il est recommandé de porter une combinaison, des gants en caoutchouc, des lunettes de protection ainsi qu’un masque à solvants. En effet, l’antifouling est très toxique, en particulier ses particules émises lors d’une application au pistolet ou pendant la phase de ponçage.

Effectuez ensuite un lavage haute pression à l’eau douce.

Il faut ensuite inspecter la coque. Si vous rencontrez des zones endommagées (décollement de l’ancienne laque, craquelures), enlevez-les à l’aide du grattoir.

Vous pouvez ensuite combler les irrégularités et défauts de  votre coque avec le mastic époxy. Son application est facile, il suffit de combler les défauts à l’aide d’une spatule. N’oubliez pas de dégraisser la zone à traiter à l’acétone au préalable.

Rincez une nouvelle fois la coque et laisser la sécher entièrement. C’est pourquoi il est conseillé d’effectuer le carénage en deux jours. Le premier est consacré à la sortie de l’eau et au nettoyage. Le second à l’application de la peinture.

Masquez la zone se situant au-dessus de la ligne de flottaison. Si vous êtes méticuleux et précis, vous pouvez utiliser un adhésif assez fin (plus facile à mettre en place). Dans le cas contraire, rajoutez une bande plus large sur le premier adhésif afin d’éviter tout débordement. Démontez ou masquez les anodes, l’hélice…

Appliquez ensuite le primaire. Chaque produit a un temps de séchage ou de surcouchage différent. Lisez bien les étiquettes se trouvant sur les pots de primaires et d’antifoulings.

Homogénéiser l’antifouling grâce au mélangeur puis appliquez-le en respectant l’épaisseur recommandée par le fabricant.

Quantité indicative de litres d'antifouling à appliquer pour votre bateau :

Longueur du bateauNombre de litres pour un voilierNombre de litres pour une vedette
6m 3L 3L
7m 3L 4L
8m 4.5L 5.5L
9m 5.5L 6L
10m 6L 7.5L
11m 7L 9L
12m 8.5L 10.5L
13m 9L 12L
14m 10.5L 13.5L
15m 12L 15L

Le conseil Orangemarine 

N’oubliez pas de garder un peu d’antifouling ainsi qu’un pinceau propre. Lors du grutage de votre bateau, vous pourrez peindre  les zones qui étaient hors d’accès (bers de support, dessous de la quille…).


Découvrez la formation carénage pro de Nautisme-Pratique