Bien entretenir son cordage

 

Comment bien choisir ses cordages pour un bateau


Comme tout produit de consommation, un cordage s’use au fil du temps. Entretenir vos cordages nécessite d’appliquer quelques recommandations, pouvant facilement augmenter leur durée de vie.


L’entretien d’un cordage commence dès l’instant où la longueur souhaitée est coupée. Vous avez choisi le modèle qu’il vous faut et votre shipchandler est sur le point de couper la longueur adéquate ? Faites attention à ce que les extrémités soient bien tranchées net, puis chauffées afin de souder les fibres entre elles.

 

L’abrasion : principale ennemie de vos cordages
Pour prolonger la durée de vie de vos cordages, il faut connaître sa principale ennemie : l’abrasion. Il vous faudra donc partir à la chasse aux frottements, et sur un bateau, ils sont nombreux :

  • Amarrage : pensez à protéger vos haussières avec des sur-gainages en textile ou en cuir ;
  • Drisses et écoutes : pensez à contrôler votre gréement (sorties de drisses mât) et à contrôler le cheminement de vos écoutes, afin qu’elles ne frottent pas sur une partie saillante de votre accastillage.

 

L’inspection d’un cordage

Déterminer l’état de santé d’un cordage et prendre la bonne décision n’est pas toujours chose simple. Utiliser un cordage fragilisé peu s’avérer dangereux, pour le bateau et/ou son équipage.

 

L’entretien de vos cordages

Après chaque sortie en mer, nous vous recommandons de rincer abondamment tous vos cordages (drisses et écoutes) à l’eau douce. Durant l’hivernage de votre bateau, n’hésitez pas retirer vos drisses en les remplaçant par des messagers en polyester ou en dyneema.

Le lessivage du pont, à l’aide d’un détergent (doux et biodégradable de préférence), est également profitable à vos cordages.

 

L’hivernage de votre bateau

N’hésitez pas à retirer vos drisses en les remplaçant par des messagers en polyester ou en dyneema.

L’endroit où vous entreposez vos cordages est primordial, il se doit d’être choisi avec soin pour augmenter leur durée de vie. Les conditions idéales de stockage sont les suivantes :

  • Un lieu sec et aéré
  • Tempéré, de préférence
  • À l’abri des UV car les rayons du soleil peuvent endommager les fibres textiles.
  • À l’abri des produits « polluants » tels que les produits chimiques acides ou basiques, les éléments dégageant des gaz ou des éléments abrasifs.

 

Stocker vos cordages à même le sol n’est pas une bonne idée car ces derniers sont susceptibles d’en absorber l’humidité. À éviter donc.

À la fin de l’hiver, si vous avez stocké vos cordages dans un sac, n’oubliez pas de le secouer avant de l’utiliser. Cela permettra d’éviter les coques sur la corde et faciliter son utilisation en lui redonnant toute sa souplesse.

Pour les cordages demeurant sur le pont. Frappez les drisses et les balancines sur le rail de fargue ou les pontets afin qu’elles ne claquent pas sur le mât et dissimuler le dormant de toutes les autres manœuvres dans les réceptacles ou bailles prévus à cet effet. Moins il y a de cordages sur le pont, mieux c’est.


Le stockage d’un cordage

Cette troisième et dernière phase est également très importante. Stocker un cordage est une garantie de longévité, à condition de ne pas les entreposer n’importe où, et n’importe comment.

 

Pour augmenter la durée de vie d’un cordage, il faut savoir en prendre soin durant toutes les phases d’utilisation, ceci prenant en compte tout le matériel que vous utilisez. Un cordage en bon état vous assure sécurité et performance, pour votre bateau, vos équipements mais aussi pour toutes les personnes à votre bord.


Retrouvez les guides et conseils d’OrangeMarine et de la Corderie Meyer-Sansboeuf :

Tous les produits du Cordage.

Tous les guides et conseils d’OrangeMarine.

Tous les guides et conseils de l'équipement de pont.