> >Entretien> Comment préparer et réaliser le carénage de son bateau

Comment préparer et réaliser le carénage de son bateau

Guide carénage

Le carénage est surement l'étape la plus pénible lorsque l'on est propriétaire d'un bateau, mais c'est une des étapes principales et non des plus agréables avant d’attaquer la saison où il est temps de renouveler la couche d’antifouling de votre bateau et de vérifier tout ce qui est immergé. Pour cela nous vous proposons un petit guide des étapes à suivre.

 

Les préparatifs :

  • o Appelez votre capitainerie ou votre prestataire afin de planifier la mise au sec du bateau. Une fois la date de rendez-vous prise, notez là et organisez-vous dès à présent (congés, etc.)
  • o Approvisionnez-vous en antifouling et équipements nécessaires, si vous le réalisez vous-même. Bien entendu chez votre marchand préféré !
  • o Sollicitez des âmes charitables pour venir vous aider et prévoyez de quoi vous rafraichir pour faire cela en toute convivialité !
  • o Vous pouvez dès à présent mettre de cotés vos vêtements les plus amochés car inutile d'être sur son 31 pendant ces heures de nettoyage et de peinture !

 

Ce dont vous aurez besoin :

  • o De l’antifouling évidemment !
  • o De l’outillage : prévoyez engin de lavage haute pression, tuyau avec différents embouts car ils peuvent ne pas être les mêmes que sur votre quai, rallonge électrique avec différents adaptateurs, papier de verre, ponceuse, masque respiratoire, combinaison, pinceaux, rouleaux, spatules, tournevis, clés, vielles couvertures ou cartons...
  • o Des matériaux : fibre de verre, résine, expoxy, mastic, sika...
  • o Des pièces : anodes, joints, visserie, etc.
  • o Et puisqu’il est sûrement temps de faire la vidange de votre embase ou saildrive : de l’huile et le nécessaires pour vidanger !
 

LES ANTIFOULINGS

Primaire d'antifouling

Primaire d'antifouling

Antifouling Matrice Dure
Antifouling Matrice Dure

Antifouling Matrice érodable

Antifouling Matrice érodable

Antifouling pour coque alu

Antifouling pour coque Alu

Antifouling pour embase

Antifouling pour embase

Diluant pour antifouling

Diluant pour antifouling

 

NOS MARQUES D'ANTIFOULINGS

Orangemarine

Produits de la marque Orangemarine

Produits de la marque International

Produits de la marque International

Produits de la marque Boero

Produits de la marque Boero

Produits de la marque Hempel

Produits de la marque Hempel

 

LE REFIT

Fibre de verre

Fibre de verre 

 

Résine

Résine

Mastic

Mastic Polyester  

 

Mastic epoxy

Mastic Epoxy  

 

Primaire Epoxy

Primaire  Epoxy 

Gel Coat

Gel Coat 

 

Kit Résine

Kit Résine 

 

 

L'ÉQUIPEMENT DE LA PERSONNE

Gants

Gants 

 

Masque

Masque


Combinaison

Combinaison 

Racloir

Racloir


Abrasif

Abrasif

Kit Pinceaux et Rouleaux

Kit pinceaux et rouleaux


Enceinte portable

Enceinte portable 

 

Glacière

Glacière 

 

 

L'ÉQUIPEMENT INDISPENSABLE

Tuyau

Tuyau

Raccord

Raccord

Karsher

Nettoyeur Haute Pression 

Rallonge électrique

Rallonge électrique

Adaptateur

Adaptateur 

Échelle

Escabeau

Carton



Carton

Tabouret

Tabouret à roulettes

 

PUISQU'ON Y EST, AUTANT S'EN OCCUPER !

Anodes

Anodes 

Huile de direction

Hydrolique


Huile d'embase

Huile


Graisse

Graisse


Pompe à vidange

Vidange 

 

Caisse à outils

Outils 

 

Les étapes :

Pour les habitués, cette rubrique est du bonus, cependant, il se pourrait qu'il s'agisse de votre premier carénage et si vous angoissez sans trop savoir comment procéder, voici comment cela se déroule de manière générale (Chaque port à un mode de fonctionnement différent mais globalement, vous vous y retrouverez !)

Étape 1 :

Présentez-vous avec votre bateau, à l'heure, à la capitainerie ou aire de carénage selon l'organisation.

Étape 2 :

Une fois que le grutier vous donne son feu vert, entrez dans la cale à grutage avec votre bateau. Si vous avez un voilier, on peut vous demander de le positionner en marche arriere et de lâcher les pataras.

Étape 3 :

Le grutier va positionner les sangles de levage sous votre bateau, placez de vieilles couvertures (attachez-les) ou cartons entre la coque et les sangles. Les sangles sont souvent tartinées de peinture et cela salira votre coque. IMPORTANT : Si vous possédez un bateau avec ligne d'arbre ou un voilier, informez-en le grutier. Dans le cas d'un voilier, précisez s'il s'agit d'un quillard ou d'un dériveur (sortez-le dérive descendue) car le calage sera différent. En effet, un quillard est posé sur sa quille puis équilibré, un dériveur est posé sur des bers car la dérive ne peut pas supporter le poids du bateau. Précisez également s'il s'agit d'une ligne d'arbre ou d'un saildrive et situez-les.

Étape 4 :

Le bateau, sort de l'eau et est transporté jusqu'aux bers.

Étape 5:

Une fois le bateau bien calé, ne perdez plus de temps, branchez immédiatement votre appareil de lavage haute pression et passez le sous la coque (ne passez pas trop près). En effet, plus vite vous nettoierez et moins vous aurez à gratter !

Étape 6 :

La plus grosse partie des algues et coquillages a été enlevée, maintenant passez aux points à vérifier.

Quelques heures/jours plus tard...

Étape 7 :

Vous avez effectué les entretiens et réparations nécessaires, il est temps d'appliquer l'antifouling. Consultez le guide : Comment appliquer l'antifouling.

Étape 8 :

Vous avez tout terminé, prévenez le grutier et accordez-vous d'une heure de remise à l'eau. Gardez sous la main, racloir, rouleau et antifouling afin de couvrir les parties qui étaient sur les bers. Le bateau retourne à l'eau, et si la météo vous le permet, allez l'essayer avec sa coque toute propre !

 

Les points à vérifier :

Lorsque le bateau est sur cale il est également important de vérifier certaines choses :

Quel que soit le bateau :

o Vérifiez qu'il n'ait pas d'osmose :

Qu'est-ce que l'osmose : l'osmose est un phénomène physico-chimique dû au vieillissement de la coque du bateau en polyester. Ce phénomène peut apparaitre au bout d'une dizaine d'années selon la qualité de fabrication du bateau. Certains bateaux de plus de trente ans n'ont jamais eu d'osmose. L'osmose apparaît suite à la porosité du gel coat qui perd de son étanchéité, un phénomène chimique se créé avec la résine en dessous, et l'on peut voir apparaître des bulles sur la coque. Si on perce ces bulles, une odeur de vinaigre due à l'acide acétique présent dans cette cloque. Dans les cas les plus simples, la solution est de poncer la coque jusqu'à la résine, de poser un mastic époxy et gelcoater à nouveau.

o Contrôlez la présence et l'état de toutes les anodes sous le bateau (quille, dérive, embase, flaps, ligne d'arbre, propulseur, tableau arrière) et changez-les. Consultez notre guide : Comment choisir ses anodes ?

o Si votre bateau dispose d'une ligne d'arbre, vérifiez le presse étoupe et/ou changez-le. Les constructeurs préconisent un changement tous les 2/3 ans. Un jeu latéral ou de l'eau dans la cale peuvent être signe d'un presse étoupe fatigué.

o Si vous disposez d’un propulseur d’étrave : Vérifiez son bon fonctionnement, le jeu aux roulements et le bon état des hélices.

o Vérifiez le bon serrage de vos hélices ou sa bonne articulation si vous disposez d’une hélice rétractable.

o Pensez à bien nettoyer toutes les sources d’aspiration d’eau afin que votre moteur soit bien refroidi.

 

Si vous possédez un voilier :

  • Si votre bateau est équipé d’un sail drive, vérifiez ses différents joints et changez-les si nécessaires (les constructeurs préconisent un changement tous les 5/7 ans), et contrôlez les différents serrages. Si possible, effectuez la vidange.
  • Si vous disposez d’un dériveur, vérifiez le bon fonctionnement de la dérive, sa montée et sa descente. Jetez également un coup d’œil à l’axe de pivot, la visse sans fin ou le cable de relevage. Avec l'effet d’électrolyse dans l’eau, il peut arriver que ces aciers s’abiment et finissent par céder. Résultat, votre dérive peut se décrocher et partir au fond de l’eau. D'où l'importance d'avoir de bonnes anodes.

Si vous possédez un bateau à moteur :

  • Si vous disposez d’une ou deux embases, vérifiez les soufflets d’embase, montez et descendez vos embases, tournez les, et vérifiez qu’il n’y ait aucun blocage. Effectuez la vidange des fluides, faites le niveau du circuit de direction assistée et de trim. Nettoyez les conduits d’échappement et d’aspiration de l’eau.
  • Si votre bateau est équipé de flaps, contrôlez le niveau de liquide dans le circuit hydraulique, vérifiez qu’il n’y ait pas de fuite, actionnez leur montée et leur descente en vérifiant qu’ils bougent en même temps. Contrôlez et/ou changez les anodes.

 

Les anodes

Votre bateau est équipé de plusieurs anodes pour le protéger contre l’effet galvanique. Ce phénomène très présent dans les ports a pour effet de détériorer les métaux présents sur votre bateau. Une anode doit être posée à-même son support, sans peinture et ne doit en aucun cas être peinte. Faites également attention au type d’anode dont vous avez besoin.

- Le magnésium (navigation en eau douce)

- Le zinc (navigation en eau de mer)

- Un alliage d'aluminium (navigation en eau saumâtre)

Une anode doit s’user, au plus elle s’est usée, au mieux votre bateau a été protégé, si elle est intacte au bout d’un an, c’est qu’elle n’a pas fait son travail et qu’un autre équipement de votre bateau a pu en faire les frais.


Prévenez-moi ! Offres & avantages