> Guides et conseils>Equipements de pont> Bien choisir son cordage

Bien choisir son cordage

COMMENT BIEN CHOISIR SON CORDAGE ?

Il n’existe pas de cordage universel, mais on privilégie de plus en plus souvent une certaine polyvalence dans le choix d’un bout. Les tisseurs et les fabricants de bout développent depuis de nombreuses années des cordages polyvalents capables de remplir plusieurs fonctions. A bord d’un voilier, l’importance des cordages dans l’armement des bateaux est donc primordiale.


OrangeMarine a sélectionné la corderie Meyer-Sansboeuf, situé dans le Nord de la France, pour vous proposer les meilleurs cordages et vous aider dans vos choix.

Ce partenariat s'est porté sur la qualité de ses textiles, son savoir-faire, son expérience dans le nautisme et sa capacité à innover, le tout sous la norme ISO9001

Le choix de votre cordage pour votre bateau va donc s'effectuer en fonction de sa résistance à la rupture, son élasticité, sa résistance à l'abrasion, votre programme de navigation, ainsi que l’accastillage de votre bateau comme les bloqueurs, les taquets ou les winchs et bien entendu les couleurs souhaitées. 

Dans notre gamme de cordage vous trouverez tous les types de bouts pour équiper au mieux votre bateau, en garcette, en drisses, en écoutes en amarre pour la croisière, la course et même la régate.

 

Retrouvez les guides et conseils d’OrangeMarine et de la Corderie Meyer-Sansboeuf :

Tous les produits du Cordage.

Tous les guides et conseils d’OrangeMarine.

Tous les guides et conseils de l'équipement de pont.


Chaque cordage a une application spécifique. Voilà pourquoi il n’y a pas de corde sur un bateau, mais des amarres, des drisses, des écoutes… Orangemarine vous présente les différents types de cordage pour choisir sans se tromper.

LES DIFFÉRENTS CORDAGES

LE CHANVRE

Chanvre Cette fibre traditionnelle n’est pratiquement plus utilisée pour le gréement des bateaux. Sa forte capacité à résister au milieu marin ainsi que ses propriétés naturelles en font néanmoins une fibre parfaite pour le calfatage, action qui consiste à remplir l’espace entre les planches de bois constituant la coque des bateaux traditionnels. Le chanvre est aussi utilisé de nos jours à titre décoratif.

LE POLYESTER 

Polyester Le polyester est la fibre la plus utilisée sur un bateau. Résistant aux UV et au sel, possédant un allongement réduit ainsi qu’une grande souplesse, il convient à 80% des applications sur un bateau. Le polyester peut servir en tant qu’écoutes, de drisse et même d’amarre. Pour le reconnaître, il suffit de brûler son extrémité qui va fondre, se rétrécir puis noircir.

LE POLYAMIDE

PolyamideLe polyamide (nylon) possède une forte capacité d’absorption des chocs et de résistances aux surcharges ponctuelles grâce à sa forte élasticité naturelle. C’est donc la fibre idéale pour l’amarrage et pour confectionner sa ligne de mouillage. Il est néanmoins déconseillé de l’utiliser comme amarre dans les régions à fort taux d’ensoleillement car sa résistance aux UV est modérée. Il est facile de le reconnaître car il ne noircit pas quand on le brûle et forme un long fil quand on l’étire. Pour l’anecdote, nylon  est l’abréviation de New York et Londres, villes où étaient situées les entreprises Du Pont de Nemours qui ont découvert cette matière.

LE POLYPROPYLÈNE

PolypropylèneLe polypropylène a la particularité de flotter. Il est donc naturellement utilisé comme bout de remorquage (car il n’y a pas de risque qu’il se prenne dans l’hélice et qu’il est facile à récupérer sur l’eau). Il convient aussi à la confection de petits câbles destinés à la pêche. Pour le reconnaître il faut le prendre en main. Il est raide au toucher et assez brillant. 

LE DYNEEMA

DyneemaLongtemps réservé à la course au large ou au régatier, il s’impose progressivement dans le monde de la plaisance amateur. Son poids plume, son faible coefficient d’allongement et sa grande résistance à la rupture en font la fibre idéale pour de nombreuses applications. Drisses, écoutes, pataras, hale-bas, il est performant dans toutes ces applications. Quand on le brûle, il s’évase et dégage une odeur de cire.


Pour en savoir plus, consultez nos guides "Comment choisir ses écoutes et ses drisses ?" et "Bien choisir ses amarres".